• 3AR au service des acheteurs responsables
  • Objectifs de l'assoication
  • Une opportunité
  • Tous concernés
  • Services pour les achteteurs
  • 3AR au service des acheteurs responsables

    3AR regroupe des acteurs publics aquitains soucieux d'intégrer les achats responsables et le développement durable dans leur démarche

  • Objectifs de 3AR

    Entretenir la dynamique régionale autour des achats responsables, accompagner et faciliter les réalisations d’achats sur le plan technique, juridique et organisationnel, valoriser les retours d’expériences, évaluer les progrès réalisés

  • Une opportunité pour les acheteurs publics

    Alors que les organisations cherchent à relever les défis dans leur prise en compte du développement durable, et à maîtriser leurs coûts, les achats responsables offrent une alternative structurante

  • Tous concernés

    Tous les types de marchés publics sont concernés ainsi que toutes les structures soumises aux procédures de marchés publics

  • Des services sur mesure

    Documentation, information et conseils minutes sont la base des services mis à la disposition des adhérents de l'association

Expériences d'acheteurs

Gestion de la fin de vie du mobilier professionnel : l’anticipation de l’Agence ERASMUS+ France / Education Formation pour une opération de renouvellement exemplaire

Kévin BASTIEN est Responsables des achats et des Infrastructures au sein de l’Agence ERASMUS+ France / Education Formation, agence nationale basée à Bordeaux et employant 110 personnes, qui assure la promotion, la gestion et la valorisation du volet Education et Formation du programme européen ERASMUS + (programme européen sur l’éducation et la formation « tout au long de la vie » favorisant la mobilité et les coopérations en Europe). Pour cette mission, l’agence s’appuie sur un budget de fonctionnement (hors frais de personnel) de 2 900 000 €.

Aujourd’hui, M BASTIEN nous fait un retour sur le marché de renouvèlement du parc de mobilier de bureau engagé sur 2016. Ce marché concernait 54 bureaux sur les 110 que compte l’agence, pour un budget d’environ 30 000 €HT. « Nous sommes sur un marché passé en procédure adaptée. La consultation a duré 6 mois car il y a eu une longue phase de mise en concurrence notamment de l’UGAP, de grossistes, de sociétés spécialisées dans le mobilier de bureaux et de sociétés réalisant la vente et l’aménagement des bureaux », précise M BASTIEN. Un bureau d’étude spécialisé en aménagement a été mandaté en amont pour accompagner la réflexion au-delà de l’acte d’achat, tenant compte d’une redéfinition des besoins et de l’évolution des équipements dans le temps (réparation, réaffectation, réemploi). Le double-objectif a été d’obtenir un meilleur ratio nombre de personnes/emplacements de travail (bureaux moins volumineux, plus pratiques et une réduction des espaces de rangement pour suivre la tendance à la dématérialisation des documents) ainsi qu’une meilleure homogénéité du mobilier. Les équipements choisis au final sont conformes à de nombreuses spécifications techniques du référentiel NF Environnement Mobilier… Teneur en matériaux recyclés, taux de recyclabilité en fin de vie mais aussi, limitation des teneurs en Composés Organiques Volatiles qui impactent par ailleurs la qualité de l’air intérieur.

Cette opération a également été planifiée avec l’objectif d’optimiser la réutilisation ou le recyclage du matériel obsolète plutôt que l’envoi systématique en déchetterie. Ainsi, du mobilier en bon état a été réaffecté en interne pour l’aménagement de la salle de réunion, les bureaux des stagiaires et les espaces d’accueil. Le mobilier « vieux » (datant au mieux de 2003) et/ou « abîmés » a été confié à l’atelier « d’éco-solidaire », structure conventionnée par l’éco-organisme VALDELIA gérant la filière « mobiliers professionnels », soit pour remise en état et revente, soit pour destruction. Mais l’atelier d’éco-solidaire n’aurait pas eu la capacité d’absorber la totalité du gisement notamment en terme de stockage temporaire préalable au tri. Le mobilier plus récent (datant de 2010) a donc fait l’objet d’un appel au don complémentaire à destination des associations du territoire. Seule obligation, le mobilier était à charger à l’agence ERASMUS+ France / Education Formation.

Pour Kévin BASTIEN, « la clef de la réussite de cette opération a été l’anticipation ! « Il a fallu faire la proposition de don aux associations bien en amont pour avoir un bon taux de réponse et faciliter la logistique de récupération ». Concrètement, une communication a d’abord été faite en interne aux salariés pour encourager le don aux associations dans lesquelles ils sont impliqués. Puis d’autres réseaux (mairie de Bordeaux, Association territoire et Innovation Sociale (ATIS)) ont été mobilisés pour diffuser l’information auprès des associations locales. L’information est plutôt bien passée, puisque Monsieur BASTIEN a eu jusqu’à 7 appels en 48 heures ! Pour chaque don réalisé, et conformément aux dispositions prévues par VALDELIA, une attestation de don a été éditée afin notamment de quantifier les équipements concernés ainsi que leur poids estimatif total.

Au final, au travers de cette action et en utilisant les poids moyens communiqués par Valdélia pour ces types de mobilier, ce sont plus de 3,5 tonnes de mobilier qui ont trouvé une nouvelle vie.

Sur cette opération le levier facilitateur essentiel a été le fait de pouvoir disposer d’un espace de stockage temporaire (pendant les 2 mois qui ont séparés la livraison du nouveau mobilier et le retrait par les associations du mobilier donné) pour le mobilier à renouveler. Encouragé par ces résultats positifs, M BASTIEN prévoit d’intégrer la même stratégie à l’opération prévue pour les 56 autres bureaux dès 2017, pour un budget prévisionnel de 40 000 €HT.

En savoir plus ?

Contact : Kévin Bastien - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ils co-financent l'initiative de 3AR

Logo de l'ADEME

Logo de la Région Aquitaine

Nos membres