• 3AR au service des acheteurs responsables
  • Les achats responsables, un levier de performance pour votre structure

    Bientôt un nouveau site internet pour votre réseau 3ar ! www.3ar-na.fr

Passage de relais pour la présidence de 3AR : bienvenue Nadine Rivet, au-revoir Guy Moréno

Lors de la dernière Assemblée Générale du réseau 3AR, le Conseil d’Administration et le Bureau de l’association ont été renouvelés[1]. L’occasion de présenter Nadine Rivet, nouvelle présidente de 3AR, et de revenir sur 5 années de mandature de Guy Moreno, président sortant.

 

Guy Moreno, ex-vice-président du Conseil Départemental de la Gironde :

 « Ces 5 années de présidence ont représenté une très belle expérience pour moi. Au fil du temps, j’ai constaté un contexte de plus en plus favorable à nos sujets : un intérêt croissant de tous (élus, acheteurs, citoyens…) sur le sujet de la commande publique durable, dans un contexte réglementaire et juridique de plus en plus favorable et mobilisateur.

« Mon premier grand chantier en tant que président a bien évidemment été l’évolution du réseau à l’échelle de la grande région « Nouvelle-Aquitaine ». Cette transition d’un réseau aquitain vers un réseau néo-aquitain s’est faite progressivement sur ces dernières années, en lien étroit avec notre « réseau cousin », RESECO. Aujourd’hui 3AR est identifié comme le réseau régional, notre association est de plus en plus connue et reconnue. Cela se traduit notamment par la fidélité de nos adhérents, ainsi que le renouvellement de confiance de nos partenaires financiers et techniques.

« Je pars aujourd’hui heureux et fier des travaux que nous avons menés tous ensemble, et ai toute confiance envers la nouvelle équipe de gouvernance pour pérenniser le réseau et porter la bonne parole auprès de tous les décideurs publics. Longue vie au réseau et bienvenue à Madame Nadine Rivet !

 

      

 

 

 

  

 

Nadine Rivet, Adjointe au maire de Limoges, Conseillère communautaire :

 « Je suis arrivée au réseau 3AR par l’action que j’ai menée au sein de ma collectivité en tant qu’élue déléguée à la petite enfance, pour lutter contre les perturbateurs endocriniens[2]. Nous avons lancé ce chantier en 2016, avec le soutien de la Mutualité française et de l’ARS, par un accompagnement sur mesure au sein d’une crèche pilote. Presque chaque action identifiée par le cabinet conseil qui nous accompagnait impliquait les services acheteurs et avait des conséquences sur toutes nos procédures d’achats. Par exemple acheter des produits labellisés, revoir les cahiers des charges, faire des actions de sourçage poussées …

Il s’est ainsi révélé nécessaire d’associer étroitement les services acheteurs, de les accompagner dans ces changements de pratiques et de produits.

Cet état d’esprit m’a conduit à me rapprocher du réseau 3AR, qui a proposé des formations et accompagnements sur mesure à la collectivité. S’il me semble que les sujets sont aujourd’hui bien appréhendés, il y a encore de la mobilisation à faire pour que cela devienne la règle.

Au-delà des sujets de santé environnementale, je suis convaincue que l’ensemble des enjeux de développement durable et de responsabilité sociétale doivent être pris en compte dans les pratiques d’achats. Nous nous y attelons à Limoges.

Depuis les élections municipales de 2020, ma délégation est restée identique et j’ai été nommée à la Commission d’Appel d’Offres (CAO) de la Ville. Précédemment mes fonctions salariées m’avaient amenée à rédiger des marchés et à conduire une CAO. Je connais donc le sujet ! Envisager les achats dans un contexte d’intégration des enjeux de développement durable dans leur ensemble est un objectif à poursuivre, et les élus siégeant en CAO ont un rôle fondamental à jouer. En effet, lorsque les exigences de développement durable ont été intégrées au cahier des charges, la discussion lors des CAO est facilitée. En complément, évidemment, les services acheteurs et prescripteurs doivent être associés à la démarche, formés, accompagnés, rassurés. En ce sens, les réseaux d’achats publics durables restent un partenaire incontournable.

Autant dire que je suis aujourd’hui honorée et très fière de présider cette association régionale.

Je profite de cette interview pour rendre hommage à Guy Moreno, qui a fait un travail remarquable, et le remercie pour sa confiance.

Je souhaite maintenant m’atteler au premier objectif de ma mandature, aux côtés du bureau et de l’équipe d’animation : développer le réseau en accueillant de nouveaux adhérents. » 

 



[1] En savoir plus et connaître la composition du Conseil d’Administration et du Bureau : http://www.achatsresponsables-aquitaine.fr/actualites/actualites-3ar/572-retour-sur-l-assemblee-generale-de-3ar

 

[2] Voir également « La belle histoire de Limoges dans son expérience de lutte contre les PE » présentée lors du webinaire Elus et décideurs de 3AR >>

Ils co-financent l'initiative de 3AR

Nos membres